samedi 11 septembre 2010

Les GABORIT, de La Flocellière à Rosnay (Vendée)

                Le 15 février 1718, Jean François de LESCURE, évêque de Luçon, conférait " in sacello domus nostrae de Chateauroux " la tonsure à René GABORIT, fils de Jean et de Perrine (Petronillae) GRIMAUD, de la paroisse Notre-Dame de La Flocellière où il  avait été baptisé le 1er mai 1703 avec comme parrain et marraine René GRIMAUD et Marguerite Thérèse ORION (ORIZON ?) qui tous deux signèrent le registre avec le père de l'enfant.

                On retrouve l'abbé GABORIT, dès 1753,  curé de Rosnay et " décimateur général ", ce qui l'oblige, en 1768, à  faire de la procédure, notamment contre le sieur BARBIER, de La Chevalleraye-Bourseguin à Rosnay, dont le métayer, Louis CHUPPIN, cultive le "champ caillat" pour lequel BARBIER tente d'échapper à la dîme.
               
                En 1771, Messire GABORIT est en outre " chapelain de la chapellenie d'Henry DAVID, paroisse de Sainte-Gemme " et, en cette qualité, donne à bail à " Jacques DU RAMEAU, laboureur, demeurant au bourg de Sainte-Gemme " ladite chapellenie consistant en maison, grange, toit, jardins, quinze boisselées de terre et un journal de pré, le tout situé au bourg de Sainte-Gemme.

                Dès 1760, un autre membre de sa famille (un neveu ?) Pierre GABORIT, tanneur, s'associe à Nicolas BOISSON pour l'exploitation d'une tannerie à Rosnay. On le retrouvera en 1781, demeurant à la Cambaudière de Rosnay, cité à comparaître avec son frère, Joseph GABORIT, devant le sénéchal du marquisat de La Flocellière, par René Augustin MAYNAUD, notaire à Saint-Philbert-du-Pont-Charrault, à l'effet de partager les biens qu'ils possèdent tous les trois indivisément " dans la paroisse de La Flocellière et autres circonvoisine " suite au décès de leur mère, Thérèse GABORIT (+ av. 15.6.1781).

                Le Pierre GABORIT cité ci-dessus est sans doute le " collecteur et porteur du rôle des tailles de la paroisse de Rosnay "  qui, le 15 juillet 1771, fera lancer des assignations contre le sieur BARBIER sus-nommé, GODET de La Riboullerie (ARDOUIN, métayer),  André GENDRONNEAU, demeurant au bourg de Rosnay (François BOISSON, métayer), Jean GALLET, demeurant également au bourg de Rosnay  (Jacques MENANTEAU et Jean,  son beau-frère).

                A ces GABORIT originaires de La Flocellière, il faut rattacher, si l'on en croit une mention portée sur la copie du contrat de mariage ci-après relaté, un Jean GABORIT dont le fils aurait épousé  Marie Catherine PAYNEAU (précédemment mariée par contrat du 3 février 1729 -  Me Gautronneau à Mauléon -  avec Jean LE CLERC, de la paroisse du Châtellier, fils de Pierre, maître maréchal, et de Marie FAVREAU), fille de  + Guy PAYNEAU, tailleur d'habits à Mauléon, et de Catherine ROUSSEAU.
                D'autres personnes sont citées au contrat : Me Jean BUCHET, marchand, veuf de Marguerite FAVREAU, tante de l'époux ;  Marie LE CLERC, sa cousine germaine, épouse de Jean BONENFANT, maître maréchal ; Gabrielle DUTAUD, veuve de Jean ROUSSEAU, oncle de l'épouse ; Pierre PAYNEAU, son oncle, marchand à Bedet, de Treize-Vents ;  Marie VERDON, sa belle-sœur, veuve de Jean PAYNEAU, son frère, remariée à Me Jacques MARECHAL, Premier cavalier de la brigade de Mauléon.
                Deux cousins issus de germain (de l'époux ?) sont également indiqués : Me Jacques GONNORE, marchand, époux de Françoise Cécile GROLLEAU et Pierre RORTEAU, maréchal, époux de Marie BOISSINOT.
      
                N.B : Les documents cités ci-dessus figurent aux Archives de la Vendée, dans le fonds BERNARD-BILLON, coté 58 J.

2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Je travaille sur la généalogie de cette famille depuis bien longtemps et j'ai été surpris et ravi de tomber par hasard sur cette page.
    Ce que vous écrivez me fait me poser plus de questions que cela n'apporte de réponses. En particulier il me semble qu'il y ait quelques erreurs ou imprécisions quant aux liens familiaux.
    Cependant je vais me précipiter aux Archives pour consulter ces documents, afin de confirmer ou infirmer mes suppositions.
    Avec tous mes remerciements,
    Misterel

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Parmi les documents que j'ai déposés aux Archives de la Vendée et constituant le fonds BERNARD-BILLON, figurent d'autres pièces que celles citées dans l'article ci-dessus concernant la famille GABORIT,de Rosnay, alliée aux BERNARD.
    Je n'ai pas tenté d'établir la généalogie exacte de ces trois familles mais seulement d'extraire de certains documents quelques renseignements intéressants sur les GABORIT. Il est donc certain que des recoupements avec l'état civil permettraient de mieux appréhender les parentés.
    N'hésitez pas à me faire part de vos observations et, au besoin, de me contacter via mon adresse perso que vous trouverez sur le premier article de ce blog (septembre 2010).
    Cordialement,
    Jean-Pierre LOGEAIS

    RépondreSupprimer