vendredi 16 décembre 2011

Qui sont ces nobles provençaux du XIXe ?

   
      Il est toujours frustrant de trouver d'anciennes photos de personnes dont on ignore le nom. Si vous pensez pouvoir reconnaître celles figurant sur les deux clichés suivants, n'hésitez pas à me le faire savoir. D'avance, je vous en remercie.

      La seule indication que je puisse fournir : il doit s'agir de nobles provençaux du Vaucluse.





vendredi 9 décembre 2011

Libelle de nobles contre certains ducs et pairs (ca. 1716)

   
      En 1717, le Parlement de Paris présentait une requête au Duc d'Orléans à l'occasion des prétentions extraordinaires de certains ducs et pairs voulant notamment confondre parmi eux les Princes légitimés et constituer ainsi un ordre séparé des autres membres de la noblesse.

     S'ensuivit une série de mémoires, réponses, libelles et requêtes contre ces ducs et pairs.

     Voici ci-après un exemple de libelle retrouvé dans les archives d'une famille provençale :






mardi 29 novembre 2011

Famille provençale DEMANSE ou de MANSE (suite)

   
     Le document, objet du message précédent, est sans doute à rattacher avec Magdeleine de MANSE qui épousa, le 15 août 1641 (Avignon, St Geniès), Jean André POCHETI, dont la descendance figure dans les familles de POCHETI, de TARLET, de GENET, de PILLET de PICHONY, de CROUSNILHON ...

mercredi 26 octobre 2011

Famille provençale DEMANSE FOURNIERE VERMALE

   
    Le document ci-après, ni daté ni localisé, mais très vraisemblablement d'origine provençale, donne quelques bribes généalogiques que l'on peut résumer ainsi :

     Jean DEMANSE, notaire, et Magdelene FOURNIERE, son épouse, (qui, veuve, se remariera avec André VERMALE, décédé sans postérité) eurent un fils, Anthoine DEMANSE qui se maria trois fois. De sa première épouse sont issus André DEMANSE, Alexandre DEMANSE et Jeanne DEMANSE. De sa seconde épouse, il n'eût pas d'enfant. Un fils naquit de sa troisième union: François DEMANSE.

     En savez-vous un peu plus sur ces personnes ?


jeudi 20 octobre 2011

Zaïna YOUNES-GILLAIZEAU, poète de Chaillé-sous-les-Ormeaux (Vendée)

   
    Issue d'une famille originaire de Haute-Kabylie, Zaïna YOUNES s'était installée en 1963 dans le bourg de Chaillé-sous-les-Ormeaux (Vendée) après son mariage avec Hubert GILLAIZEAU.
    Poète très sensible, elle publia en 1979 un recueil de poèmes et contes sous le titre " L'amour d'autrui est ma lumière ".








   Zaïna YOUNES-GILLAIZEAU s'est donnée la mort  le 12 mars 1985 à Chaillé-sous-les-Ormeaux après avoir eu la douleur de perdre son fils unique, Laurent GILLAIZEAU, le 8 juin 1984, à Niort, dans un accident de voiture où elle se trouvait également .

mercredi 19 octobre 2011

L'une des dernières veuves de la République

     La peine de mort a été abolie il y a trente ans, mais saviez-vous que l'une des dernières guillotines utilisées pour des exécutions capitales est exposée, montée, en Nouvelle-Calédonie, au musée de Bourail :


(cliché Bruno Photo)

mardi 18 octobre 2011

D'un arquebusier à un armurier, 19 rue des Halles, à La Roche sur Yon (1907)


Le Messager de la Vendée 23 décembre 1900
 
Le 1er juillet 1907, M. Camille MILLIASSEAU, arquebusier installé à La Roche sur Yon, à l'angle de la rue Paul Baudry (n° 11) et de la rue des Halles (n°19), cédait son fonds de commerce à M. Edmond GOUIN, armurier, et à son épouse, née Gabrielle CLAVEAU :

Le Messager de la Vendée 14 juillet 1907



     L'armurerie GOUIN sera ensuite tenue par leur fils, M. Paul GOUIN et son épouse, Andrée JODET.



Actuellement (septembre 2011)



dimanche 11 septembre 2011

Accident mortel, place Napoléon, à La Roche sur Yon (1922)


Le Messager de la Vendée 16 avril 1922

samedi 27 août 2011

Un commerce de vêtements, place Napoléon, à La Roche sur Yon (1897-1980)

     Dans une série d'articles intitulés " Panorama du commerce yonnais. Les 100 maisons qui ont plus de 50 ans ", M. J. Bourguais avait relaté l'historique du magasin " Vêtements LEON " situé 16 place Napoléon, à La Roche sur Yon (Vendée) :

Le Nouveau Messager de la Vendée (mai 1980)


     Ci-après, quelques extraits de presse concernant ce commerce :

Vendée Historique (1 janvier 1897)

Le Messager de la Vendée 8.1.1911

La maison BRODUT-PONVERT (à gauche) au début du XXe siècle


Le Messager de la Vendée 21.10.1917

Le Messager de la Vendée (16.6.1918)


Le Messager de la Vendée (18.10.1931)

Le magasin  AU LOUVRE ( à droite) vers 1930

Le Messager de la Vendée (13.11.1938)

Le Messager de la Vendée (14.5.1939)

mardi 23 août 2011

Liste des Demoiselles de Saint-Cyr originaires de Vendée

     Sur le site des Archives départementales des Yvelines, on peut trouver la liste des huit pensionnaires de la Maison royale de Saint-Cyr (dites Demoiselles de Saint-Cyr), de 1686 à 1793, originaires de Vendée.

jeudi 18 août 2011

Des migrants de Rouffiac (Cantal) à Luçon (Vendée) en 1800

     Le 3 novembre 1800, François LAVERGNE, chaudronnier, originaire de " Farguë " à Rouffiac (Cantal), demeurant depuis plusieurs années à Luçon (Vendée), cède tous ses droits dans la succession de son père, François LAVERGNE, " décédé à Farguë il y a plus de 25 ans ", à son neveu (et petit-fils de François LAVERGNE), Jean RIEU, chaudronnier, " originaire de Farguë et y demeurant ordinairement, de présent à Luçon " (Archives départementales de la Vendée : minute de Me Pillenière notaire à Luçon - étude G- 12 brumaire an IX,  vue 435/526).

vendredi 12 août 2011

Avec GABIN, FRESNAY et NOEL-NOEL à Coëx (Vendée) en 1960


     En 1960, le réalisateur Gilles GRANGIER tournait en Vendée son film " Les vieux de la vieille " avec Jean GABIN, Pierre FRESNAY et NOEL-NOEL :

Vue du tournage à Coëx avec les trois acteurs sur le mur

dimanche 17 juillet 2011

Descendance vendéenne d'une famille de LESCURE, d'Agen (Lot et Garonne)

I.  Guillaume DE LESCURE a épousé Janne BOUVET.  Il est décédé le avant 1700.

A.  Me H.H Bernard DE LESCURE.  (également: Me H.H Bernard DELESCURE).  (également: Me H.H Bernard L'ESCURE).  Il a épousé Marie BERCHOTEAU, fille de Daniel BERCHOTEAU et Marie ROBIN, le 21 juin 1700 à Poiroux (85440) Vendée; Lui, qualifié de Me (s B. LESCURE), de St Hilaire d'Agen (Lot et Garonne). Les parents des époux sont décédés. Signent : ROBIN, G. ROBIN, DARNOUD, Marie JAR(XIER ?), Marie CHARIAU, M. DON et Madeleine CHARIAU (Arch Vendée, vue 79/82).  Il a épousé Dame Marie POMERAY, fille de Me René POMMERAY et Dame Catherine JAMET, le 8 janvier 1710 à Les Sables d'Olonne (85100); Mariage avec des bans publiés à Aubigny. Lui, qualifié d'honorable homme (s DELESCURE), veuf de (nom non indiqué) " ayant aporté certificat du sieur curé d'Aubigny comme il n'est engagé à personne ". Les parents de l'épouse sont décédés, son père étant sieur de La Sornière. Elle, des Sables.  Pr : Guillaume DARNAU (s DARNOUD), perruquier, cousin, et René POIRIER (s POYRIER), cousin. Pr du côté de l'épouse : Jean POMMERAY (s POMMERAY SORNIERE), frère, Jean POMMERAY, cousin germain, Charles PELLTIER (s PELLETIER), cousin (Arch Vendée, vue 68/175).  Il est décédé le après 1735.

1.  Dominique L'ESCURE est décédé le après 1735.  Il a épousé Louise Judith PELLETIER, fille de Charles PELLETIER et Louise MARCEL, le 23 novembre 1735 à Les Sables d'Olonne (85100); Lui,signe LESCURE, et son père DELESCURE. Pr du côté de l'époux, outre son père : Guillaume d'ARNAUD (s DARNAUD le père), ami. Du côté de l'épouse : Jean POMMERAIE (s POMMERAY SORNIERE), sr des Sornières, tuteur, et Mre Augustin GAUDON (s), notaire et procureur. Signent aussi : J. CANTET, Jacques DARNAUD, Claude DARNAUD, Pierre DIBON et Florant RABELEY (?) (Arch Vendée, vue 116/169). N.B : Jean CANTET est le sergent de la Principauté de Talmond et l'époux de Jeanne POMMERAYE (Mariage à Talmont le 3.11.1711, vue 19/88).

2.  Marie Catherine DE L'ESCURE est décédée le après 1735.  Elle a épousé Jacques DARNAUD, fils de H.H Guillaume DARNAUD et Marie POTIER, le 8 décembre 1735 à Les Sables d'Olonne (85100); Les époux sont de la paroisse Notre Dame des Sables. Lui (s DARNAUD), fils de H.H Guillaume d'ARNAUD (s DARNAUD le per), bourgeois des Sables.Elle est fille de Bernard de L'ESCURE (s DELESCURE), bourgeois de cette paroisse. Pr du côté de l'époux, outre son père : Claude D'ARNAUD (s DARNAUD frère), frère, et Nicolas POTIER (s POTTIER), oncle. Du côté de l'épouse, outre son père : Dominique de L'ESCURE (s LESCURE), frère, et Jean POMMERAI (s POMMERAYE SORNIERE), oncle. Signent aussi : Mathurin GOURMEAU, Jean HANRIOT, oncle, et J. CANTET (Arch Vendée, vue 118/169). N.B : Jean CANTET est le sergent de la Principauté de Talmond et l'époux de Jeanne POMMERAYE (Mariage à Talmont le 3.11.1711, vue 19/88).

samedi 16 juillet 2011

Guerre de 1870. Vendéens décédés dans la région du Mans (Sarthe)

    Une liste d'une cinquantaine de militaires vendéens décédés dans la Sarthe, victimes de la guerre de 1870-1871, est visible sur le site de Serge MOTTE, à l'adresse : http://serge.motte.perso.neuf.fr/htdocs/victimes_le_mans.html .

samedi 9 juillet 2011

Les BARDIN, famille de l'épouse d'Antoine CARDOT, faïencier à Chaillé sous les Ormeaux (Vendée)


Descendance de François Bardin et Marie JOLLAIN

I.  François BARDIN.  Notaire, d'après " Nesmy au cours des siècles " par A. Bouchet, 1983, p. 63. N.B : En 1686, un BARDIN  (qui n'était peu-être pas celui-ci) était notaire de la châtellenie de la Mothe-Freslon, en résidence à Champ-Saint-Père. Il a épousé Marie JOLLAIN; De leur mariage sont issus six enfants, dont les trois qui suivent (" Nesmy au cours des siècles " par A. Bouchet, 1983, p. 63).

A.  Etienne BARDIN.  (" Nesmy au cours des siècles " par A. Bouchet, 1983, p. 63).

1.  Maître Estienne BARDIN.  Sieur du Préau (à Chaillé), demeurant au village de La Guittardière de Nesmy.  Il a épousé Louise PORCHIER à Nesmy (85310) Vendée - F - le 3 août 1680; Lui (s), 42 ans ( ?, ° vers1638), sieur de Préaut, de Nesmy. Elle, 29 ans (° vers 1651), de la paroisse de Chaillé. Pr du côté de l'époux : Me Léonard BARDIN (s), sieur de la Longrix (?), et Jacques BARDIN, sieur de La Vergnais (Vergnay ?), ses cousins germains. Me Jean GAROT (s) et Jeanne BRETIN (s) (Arch Vendée, vue 23).  Estienne est décédé in août 1695 à Nesmy (85310) Vendée - F -.

a)  Isaac BARDIN.  Greffier au Champ St Père (" Nesmy au cours des siècles " par A. Bouchet, 1983, p. 63).

b)  Me François BARDIN.  Chirurgien-juré. Voir sa descendance sur l'Annuaire de la S.E.V de 1959, page 35 (Arch Vendée, vue 24/75, en pièce jointe).  Il est né le entre 1680 et 1695.  Il a épousé Marie Anne CURATTEAU le avant 1731; (premier mariage de l'époux).  Il a épousé Marguerite BRECHOTEAU le avant 1731; (second mariage de l'époux).  Il est décédé le 7 mai 1748 à La Chaize Le Vicomte (85310); (St Jean), après avoir testé le 4.5.1748 devant les notaires de La Chaize.

(1)  Jean Baptiste BARDIN.  Maître chirurgien.  Il a épousé Marie Anne GIRAUDEAU avant 1737.  Jean est décédé avant 1743.

(a)  Jean René BARDIN.  Jean est né à Le Champ St Père le 6 janvier 1737.

(2)  Marie Anne BARDIN.  (également: Marianne BARDIN).  Marie est née vers 1720.  Elle est décédée le après 1748.  Elle a épousé Me Antoine CARDO, fils de Jean CARDOT et Antoinette CLÉMENT, le 9 octobre 1748 à Luçon (85400) Vendée -F-; Lui (s Antoine CARDO), mineur, de Nesmy. Ses parents sont de la paroisse de St Laurent à Nevers et ont consenti au mariage par procuration. Il a comme curateur aux causes, Jean DU BOIS Elle (s ), majeure, de St Jean de La Chaize le Vicomte, a son père décédé ; sa mère (s Mariane BARDIN) est présente. L'opposition de Me Jean BARDIN, de La Chaize, a été levée.  Présents, outre la mère de l'épouse : François BARBIER (s), frère, Pierre  BLENEAU et Jacques MARTINEAU (s), amis (Arch Vendée, vue 14/184).  Marie est décédée le 26 novembre 1764 à Chaillé sous Les Ormeaux; à 44 ans (° vers 1720), femme d'Antoine CARDO. Pr : CHEVRON (s) curé de St Jean de La Chaize, PARENTEAU, prieur de Chaillé et LE VASSOR (?), curé de St Benoist (?) (Arch Vendée, vue 238). Voir leur descendance  CARDO sur ce blog, dans l’article précédent.


(3)  Marie Anne BARDIN a épousé Me Jacques GODEFROY, fils de Jacques GODEFROY et Marie Anne CANTIN, le 5 juillet 1757 à La Ferrière (85280) Vendée; Lui, majeur, de La Chapelle  Palluau ; ses parents sont vivants. Elle, majeure, de St Jean de La Chaize ; son père, chirurgien, est décédé. Pr du côté de l'époux, outre son père, Pierre RATIER (s), ami. Du côté de l'épouse, outre sa mère : Jean GAROT (s),  ami, et Jean CARDINAU, voisin. Signent : Marianne BARDIN et Jean RATOUIT (Arch Vendée, vue 205).  Elle est décédée le 26 janvier 1767 à La Chaize Le Vicomte (85310); (paroisse Notre Dame).

(4)  Maître Jean François BARDIN.  Me chirurgien aux Moutiers les Mauxfaits. Semble être le François BARDIN, présent au mariage de sa soeur en 1748.  Il a épousé Marie DAVIET.  Il est né le 7 juin 1731 à La Chaize Le Vicomte (85310); (St Nicolas). Père, chirurgien. P : Jean BARDIN. M : Marie Anne BARDIN, " lesquels ne savent pas encore signer " (Arch Vendée, vue 112).  Il est décédé le avant 1774; (avant 1761 ?).

(a)  N.H Frédéric Pierre François BARDIN.  Docteur en médecine de la faculté de Montpellier (" Inventaire des registres de Champ St Père ", S.E.V 1963, p 57, qui donne les noms de ses enfants). Justice seigneuriale de la Guitardière, Registre des notifications et insinuations. — Vente par Frédéric-François-Pierre Bardin, docteur en médecine, à Jean et Louis Rousseau, frères, marchands et leurs femmes, d'une borderie au village de la Touchette, paroisse de Chaillé-sous-les-Ormeaux, moyennant la somme de 80 livres de rente foncière, de bail d'héritage (30 mars 1778) (Arch Vendée, B 735). Arrentement par Frédéric François BARDIN (celui-ci sans doute), docteur en médecine, demeurant aux Guérinières de St Vincent sur Graon, à Joseph Jean René HUET, maître en chirurgie, demeurant au Champ St Père, d'une maison au bourg des Moutiers Les Mauxfaits (Répertoire de Me Martineau, notaire au Tablier : 27.7.1780). N.B : cette maison a été revendue le 31.7.178O par HUET à Etienne PARENTEAU, chirurgien aux Moutiers Les Mauxfaits, à charge par lui de payer la rente, délégation acceptée par BARDIN (Répertoire de Me Martineau, notaire au Tablier). Arrentement par ledit BARDIN, à Pierre d'ALEAU DE NOYERS, fermier à La Maisonneuve de St Cyr (en Talmondais), d'un pré près le bourg des Moutiers Les Mauxfaits (Répertoire de Me Martineau, notaire au Tablier : 31.7.1779). Vente par Antoine Honoré CARDOS, fils, et Louise Euphrasie COUSTURIER, son épouse, de La Touchette de Chaillé, à Frédéric BARDIN, docteur en médecine à Curzon, du neuvième de la métairie de La Bougrière au Bernard (Répertoire de Me Martineau,  notaire au Tablier : 15.1.1788). Quittance pour une année d'arrérages de rente foncière pour domaines au Bernard, parJean BUREAU, cultivateur à Chaillé, à Frédéric BARDIN, propriétaire à Curzon (Répertoire de Me Martineau, notaire au Tablier : 1er nivose an VI - 21.12.1797). Quittance d'arrérage de rente foncière par Jean BUREAU, propriétaire à Linaudière de Chaillé, à Frédéric BARDIN, médecin au bourg de Curzon (Répertoire de Me Martineau, notaire au Tablier : 27 brumaire an VII - 17.11.1798).  Frédéric est né à Les Moutiers les Mauxfaits (85440) le 31 décembre 1751.  Il a épousé Dlle Marie Charlotte Rose (Renée) ROBIN à Le Champ St Père le 22 novembre 1774; Voir l'article" Inventaire des registres de Champ St Père ", S.E.V 1963, p 57, qui donne les noms de leurs enfants.  Frédéric est décédé le 31 décembre 1801 à Le Champ St Père à l'âge de 50 ans; (10 Nivôse an X).

(5)  Augustin Henri BARDIN est né le 20 mai 1747 à La Chaize Le Vicomte (85310).  Il est décédé le après 1761.

c)  Estienne BARDIN.  Sieur du Préau, à Chaillé sous les Ormeaux, demeurant au village de la Guittardière, à Nesmy. A comme beau-frère, Daniel FROMENTIN, sieur de la Parionière. Il est qualifié de Noble Homme dans son acte de décès.  Estienne est né vers 1690.  Il a épousé Catherine GIRARD à Le Tablier le 9 février 1745; L'époux (s) réside à Nesmy. Elle (s), majeure, réside à St Florent des Bois. Mariage en présence de Pierre RULLET (s), notaire au bourg du Tablier, beau-frère de l'épouse, et de Daniel FROMENTIN (s), sieur de la Parionière (Parrionnière), résidant à Nesmy, beau-frère de l'époux ; Me Jean BOISLEAU (s BOILLEAU), régent du Tablier.
Signent aussi : Marie Anne GIRARD, P. GIRARD, le jeune ; GARNIER (Marie ?) de St Florent ; BOILLEAU (prêtre ?).  Estienne est décédé le 15 mars 1747 à Le Tablier; Inhumé le 16, à environ 57 ans (° vers 1690). Pr : N.H Pierre GIRARD (s) de LA TOUCHE, Me chirurgien, son beau-frère, et Me Jean BOILEAU (s BOILLEAU), régent du Tablier.

B.  Louise BARDIN a épousé Isaac BRETIN, fils de Jacques BRETIN et Marguerite CAILLON.

1.  Jacques BRETIN est décédé le 1675; (" Nesmy au cours des siècles " par A. Bouchet, 1983, p. 63).

2.  Henri BRETIN est décédé le 1685; (" Nesmy au cours des siècles " par A. Bouchet, 1983, p. 63).

3.  Catherine BRETIN a épousé François DE LA GARDE.  (" Nesmy au cours des siècles " par A. Bouchet, 1983, p. 63 et 66).

C.  Marie BARDIN a épousé Faustin BRETIN, fils de Jacques BRETIN et Marguerite CAILLON.

1.  Henri BRETIN est décédé le 1681.  Il a épousé Aimée DEVAL le 1681; (" Nesmy au cours des siècles " par A. Bouchet, 1983, p. 63 et 66).

2.  Jacques BRETIN a épousé Marie BOUILLARD; (" Nesmy au cours des siècles " par A. Bouchet, 1983, p. 63).  Il est né le 1614.  Il est décédé le 1666.

a)  Jacques BRETIN a épousé Marie BRETIN le 1672; Dont cinq enfants (" Nesmy au cours des siècles " par A. Bouchet, 1983, p. 63).  Il est décédé le après 1677.

b)  Léonard BRETIN a épousé Perrine MICHOT; Ils eurent sept enfants, dont un fils qui suit (" Nesmy au cours des siècles " par A. Bouchet, 1983, p. 63).

(1)  François BRETIN.  Curé de Chasnais en 1680 (" Nesmy au cours des siècles " par A. Bouchet, 1983, p. 63).  Il est décédé le après 1680.

vendredi 8 juillet 2011

CARDOT, faïencier à Nevers puis à Chaillé sous les Ormeaux (Vendée)


Descendance de Louis CARDOT & Claude BIGORNE 


I.  Louis CARDOT.  Potier en faïence à Nevers (Nièvre). N. B : A/ Une généalogie de la famille CARDOT, faïenciers à Nevers, figure dans l'ouvrage " La faïence, les faïenciers et les émailleurs de Nevers / par Louis du Broc de Segange (Société nivernaise (Nevers), 1863, page 89 (voir photo) : (http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5613316j/f106.image.r=cardo).
B/  Leur descendance restée à Nevers figure sur Geneanet, page de Jean Luc Tissier (jeandelancre).  Il a épousé Claude BIGORNE (ou BIGARNE) le 20 janvier 1640 à Nevers (58000) Nièvre; (paroisse St Laurent ou St Genest).

A.  Charles Louis CARDOT.  Faïencier.  Il a épousé Gabrielle BERTHIER le avant 1691.  Il est décédé le après 1713.

1.  Jean CARDOT.  (également: Jean CARDO).  Ouvrier faïencier. Il habite avec son épouse à Nevers (1748).
N. B : Dans la généalogie de la famille CARDOT, faïenciers à Nevers, qui figure dans l'ouvrage " La faïence, les faïenciers et les émailleurs de Nevers / par Louis du Broc de Segange (Société nivernaise (Nevers), 1863, page 89 (voir photo) : (http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5613316j/f106.image.r=cardo), on trouve Jean CARDOT, né le 16.1.1691 à Nevers (paroisse St Laurent ou St Genest), ouvrier faïencier, décédé à Nevers le 4.1.1758 à 68 ans.  Il est né le 16 janvier 1691 à Nevers (58000) Nièvre; (paroisse St Laurent ou St Genest).  Il a épousé Antoinette CLÉMENT, fille de Louis CLÉMENT et Pierrette LECLERC, le 13 février 1714 à Nevers (58000) Nièvre; N.B : Ce couple existe bien à Nevers car il a eu au moins un enfant entre 1700 et 1725 (d'après Familysearch.org).  Il est décédé le 4 janvier 1758 à Nevers (58000) Nièvre à l'âge de 66 ans; à 58 ans.

a)  Me Antoine CARDO.  Indiqué comme "maître" et fayencier, en 1749,  dans l'acte de naissance de sa fille Marianne (Marie Anne). Il habitait La Touchette, de Chaillé sous les Ormeaux. Il était originaire de Nevers (paroisse St Laurent)  (Nièvre) où il avait appris, dans sa famille, son métier de faïencier. Voir " Chaillé sous les Ormeaux au XVIIIe siècle " par R. Pilnière, -1998- p 61.
Dans sa Monographie de Chaillé sous les Ormeaux, publiée, dans le Bulletin de l'année 1903 de la Société d'Emulation de la Vendée, page 123, Edmond  Bocquier  parle de " La veuve CARTAUD, dont le mari, venu de Versailles, avait crée à La Touchette des fours à faïence et s'était noyé dans l'Yon, au pont de La Roussière ... ". Cette information, si elle peut être considérée comme valable en ce qui concerne son origine et son activité, semble erronée pour ce qui est de son décès puisque c'est bien son fils, Antoine Honoré CARDOS qui s'est noyé à Rassouillet.
Bail à ferme par Antoine CARDOS, Me fayencier, demeurant à La Touchette de Chaillé, à Pierre GALLERNEAU, laboureur à La Renauderie de Chaillé, de La Prée dite au Bourg, sise paroisses de Chaillé et du Tablier (Répertoire de Me Bureau, notaire au Tablier : 9.3.1776). Bail à ferme par Antoine CARDO, fayencier à La Touchette de Chaillé, à François BUREAU, sacristain, demeurant à Rosnay, d'une petite borderie à La Saiverie de Champ Saint Père (Répertoire de Me Bureau, notaire au Tablier : 22.8.1776). Bail à ferme par Antoine CARDO, fayencier à La Touchette de Chaillé, à Pierre MENANTEAU, marchand à La Bretaudière de Nesmy, d'une borderie à La Touchette (Répertoire de Me Bureau, notaire au Tablier : 24.10.1777). Bail à ferme par Antoine CARDOS, fayencier, Pierre PASQUEREAU, journalier, et Louise CARDOS, son épouse, demeurant à La Touchette de Chaillé, à Philippe PAYNEAU, fermier et notaire, demeurant à La Girardière du Tablier, d'un pré proche le bourg du Tablier (Répertoire de Me Martineau, notaire au Tablier : 29.8.1785). 3 thermidor an II ( 21.7.1794): attestation du décès de René Chessé, fournisseur de bois de marine à Saint-Florent-des-Bois, survenu en février 1788 en ladite commune, qui n'est pas encore libre et dont les registres ont été incendiés, accordée par Jean-Baptiste-Aimé Caillaud, juge de paix du canton du Tablier et membre du Comité des subsistances militaires de Luçon, Philippe Payneau, membre dudit Comité, demeurant tous deux ci-devant au Tablier, Antoine Cardo, faïencier, demeurant ci-devant à Chaillé-sous-les-Ormeaux et Victor-Alexandre Barbier, membre dudit Comité, demeurant ci-devant à Rosnay, demeurant tous actuellement à Luçon. (Me Pillenière, notaire à Luçon. Arch Vendée, vues 481 et 482) Renonciation à la succession d'Antoine CARDO (celui-ci) par le citoyen Antoinne Honoré CARDO, propriétaire à Chaillé, son fils (Répertoire de Me Martineau, notaire au Tablier : 15 prairial an V - 3.6.1797).  (également: Me Antoine CARDEAU).  (également: Me Antoine CARDAU).  (également: Me Antoine CARDOS).  Il a épousé Marie Anne BARDIN, fille de Me François BARDIN et Marie Anne CURATTEAU, le 9 octobre 1748 à Luçon (85400) Vendée -F-; Lui (s Antoine CARDO), mineur, de Nesmy. Ses parents sont de la paroisse de St Laurent à Nevers et ont consenti au mariage par procuration. Il a comme curateur aux causes, Jean DU BOIS Elle (s ), majeure, de St Jean de La Chaize le Vicomte, a son père décédé ; sa mère (s Mariane BARDIN) est présente. L'opposition de Me Jean BARDIN, de La Chaize, a été levée.  Présents, outre la mère de l'épouse : François BARBIER (s), frère, Pierre  BLENEAU et Jacques MARTINEAU (s), amis (Arch Vendée, vue 14/184).  Il a épousé Dlle Anne Claude LEVASSOR à St Benoist sur Mer (85540) le 15 janvier 1766; Les époux sont tous deux de Chaillé. Lui, veuf, et elle, majeure, ses parents étant décédés. Pr : Messire Pierre Claude LEVASSOR, curé de St Benoist ( et qui célèbre le mariage), frère, Jean VRIGNONNEAU (s), André GIRARD, Jacques BRETAUD et Jean BRETAUD (Arch Vendée, vue 75).  Il a épousé Jeanne PASQUEREAU à Chaillé sous Les Ormeaux le 20 octobre 1788; (Arch Vendée, vue 181).  Antoine est décédé après 21 juillet 1794; (et avant le 3.6.1797). " La veuve CARTAUD, dont le mari, venu de Versailles, avait créé à La Touchette des fours à faïence et s'était noyé dans l'Yon, au pont de La Roussière ... " (Monographie de Chaillé sous les Ormeaux, par Edmond Bocquier, dans Bulletin de l'année 1903 de la Société d'Emulation de la Vendée, page 123). Contrairement à ce qui est indiqué, la noyade est celle de son fils Antoine Honoré CARDOS.

(1)  Marie Anne CARDOS.  Marie est née à Chaillé sous Les Ormeaux le 13 juillet 1749.  Marie est décédée le 15 juillet 1765 à Chaillé sous Les Ormeaux à l'âge de 16 ans; à 17 ans (° vers 1748). Pr : René BARRAUD et François LANDAIS qui signent (Arch Vendée, vue 243).

(2)  Antoine CARDOS.  Antoine est décédé.  Antoine est né à Chaillé sous Les Ormeaux le 12 mai 1751.

(3)  Etienne CARDOS.  Etienne est né vers 1751.  Etienne est décédé le 6 mai 1756 à Chaillé sous Les Ormeaux.

(4)  Jean Baptiste Joseph CARDOS.  Jean est né à Chaillé sous Les Ormeaux le 12 mars 1754.  Jean est décédé le 30 août 1755 à Chaillé sous Les Ormeaux à l'âge de 1 ans.

(5)  Marie Rose CARDOS.  Marie est née à Chaillé sous Les Ormeaux le 28 février 1755.  Marie est décédée le 20 décembre 1757 à Chaillé sous Les Ormeaux à l'âge de 2 ans.

(6)  Antoine Honoré CARDOS.  Vente par Antoine Honoré CARDOS, fils, et Louise Euphrasie COUSTURIER, son épouse, de La Touchette de Chaillé, à Frédéric BARDIN, docteur en médecine à Curzon, du neuvième de la métairie de La Bougrière au Bernard (Répertoire de Me Martineau,  notaire au Tablier : 15.1.1788). Assigné, le 28.12.1792, par J.B CAILLAUD, juge de paix du canton du Tablier, à comparaître le lendemain " en l'auditoire du tribunal de police correctionnelle séant au bourg du Tablier ", avec 17 autres habitants des paroisses du Tablier, de St André sur Mareuil, Mareuil et Chaillé, au sujet de la situation et du comportement de SAIGNARD de SAINT PAL (Arch Vendée, L 1771). Le 29.12.1792, cité comme âgé de 34 ans (° vers 1758), il déclare que SAINT-PAL était à l'armée (des Princes), qu'il était chargé d'enrôlement ainsi que d'une remonte de 400 chevaux (Arch Vendée, L 1771). Acquêt par Jean MANDIN, sur Antoine Honoré CARDO, propriétaire à Chaillé, de jardin au même lieu (Répertoire de Me Martineau, notaire au Tablier : 6 prairial an IV - 25.5.1796). Renonciation à la succession d'Antoine CARDO par le citoyen Antoine Honoré CARDO, propriétaire à Chaillé, son fils (Répertoire de Me Martineau, notaire au Tablier : 15 prairial an V - 3.6.1797).  (également: Antoine Honoré CARDEAU).  (également: Antoine Honoré CARDO).  Antoine est né à Chaillé sous Les Ormeaux le 8 juillet 1757.  Il a épousé Euphrasie Marie Louise COUTURIER à Chaillé sous Les Ormeaux le 4 février 1777; (vue 210).  Antoine est décédé le 2 mars 1798 à Chaillé sous Les Ormeaux à l'âge de 40 ans; ( 12 ventôse an VI) à 40 ans (° vers 1758), la veille au soir, à 10 heures, en son domicile à La Touchette où il est né. Propriétaire. Pr, ses amis : Jacques GIRAUDEAU (s), 47 ans (° vers 1751), propriétaire à Chaillé, et Jean ARRIVE, farinier à Chaillé, 30 ans (° vers 1768) (Arch Vendée, vue 60). N.B : Honoré CARDOS (sans doute le même), propriétaire à La Touchette de Chaillé, âgé d'environ 35 ans (° vers 1763) a été trouvé noyé à Rassouillet le 25 pluviose an VI (13.2.1798) (Arch Vendée, L 2649).

(a)  Marie Modeste CARDOS.  (également: Marie Modeste CARDEAU).  Marie est née à Chaillé sous Les Ormeaux le 5 septembre 1777.  Elle a épousé Pierre JEANNET à Chaillé sous Les Ormeaux le 30 janvier 1801; (10 Pluviôse an IX).  Marie est décédée après 1811.

i)  Pierre Joseph JEANNET

ii)  Marie Victoire JEANNET est née à Chaillé sous Les Ormeaux; (18 frimaire an X).  Elle a épousé François FRANCHETEAU, fils de Jean FRANCHETEAU et Rose (Roze) Véronique JOUANNIN.

iii)  Modeste JEANNET.  Elle a épousé Jean-François BOCQUIER le 6 février 1833.

iv)  Louis Augustin JEANNET.  Propriétaire au Tablier (Site Familles Vendéennes, page Cousturier).  (également: Auguste JEANNET).  Louis est né in 1808.

v)  Henry JEANNET.  Henry est né à Chaillé sous Les Ormeaux le 20 mai 1811.  Il a épousé Rose Julie LIBAUD, fille de François LIBAUD et Marie BOUVIER, le 22 septembre 1840 à La Roche sur Yon.

(7)  Angélique CARDOS.  Angélique est née à Chaillé sous Les Ormeaux le 1 janvier 1759.  Angélique est décédée le 27 février 1760 à Chaillé sous Les Ormeaux à l'âge de 1 ans.

(8)  Louise CARDO.  (également: Louise CARDOS).  Louise est née à Chaillé sous Les Ormeaux le 27 mars 1760.  Elle a épousé Pierre PASQUEREAU à Chaillé sous Les Ormeaux le 3 juin 1783.  Louise est décédée après 1787.

(a)  Rosalie PASCREAU est née le 18 juillet 1787 à Le Tablier; (à La Sévrie, de Champ St Père). Son père est sabotier. P : Augustin GRIMAULD. M : Dlle Anne CARDO (s). Signe aussi Rosalie Anne CAILLAUD.

(9)  Rose CARDOS.  Rose est décédée.  Rose est née à Chaillé sous Les Ormeaux le 26 mai 1762.

(10)  Pierre Marie Claude CARDOS.  Pierre est né à Chaillé sous Les Ormeaux le 25 novembre 1763; (vue 228).  Pierre est décédé le 14 octobre 1766 à Chaillé sous Les Ormeaux à l'âge de 2 ans.

(11)  Anne Perrine Renée CARDOS.  (également: Anne Perrine Renée CARDO).  Anne est née à Chaillé sous Les Ormeaux le 22 octobre 1767.  Elle a épousé Jean Louis Emmanuel HUET à Chaillé sous Les Ormeaux le 29 juillet 1788; (vue 180).  Anne est décédée après 1788.

(12)  Jeanne Modeste CARDOS.  Jeanne est décédée.  Jeanne est née à Chaillé sous Les Ormeaux le 10 décembre 1788.

(13)  Jeanne Rosalie CARDOS.  Jeanne est née à Chaillé sous Les Ormeaux le 28 mars 1790; (vue 198).  Jeanne est décédée le 1 mars 1791 à Chaillé sous Les Ormeaux; (inhumée le 3) à La Touchette. Père, fayencier. Pr : Pierre JEANNET et Nicolas GAUDIN (Arch Vendée, vue 203).

b)  Charles Louis CARDOT est décédé le après 1749.  Il a épousé Marie Louise BAUDOIN, fille de Jean BAUDOIN et Marie GRESLE, le 5 août 1749 à Nevers (58000) Nièvre.

mardi 5 juillet 2011

Les Annuaires de la Société d'Emulation de la Vendée et la Revue du Bas-Poitou accessibles sur internet

Les Archives départementales de la Vendée nous font un nouvelle surprise en mettant en ligne, sur leur site, deux collections de publications de sociétés savantes accessibles par le chemin " Bibliothèque numérisée " puis " Revues ".

" Environ 32 000 pages, issues des fascicules de l’Annuaire de la Société d’émulation de la Vendée (1854-1990) et de la Revue du Bas-Poitou (1888-1972), sont désormais consultables. L’intérêt de ce corpus de textes réside dans la pluridisciplinarité des sujets traités (agriculture, archéologie, histoire, géographie, linguistique, etc.) et dans la variété des travaux exposés (éditions de documents inédits, état d’avancement de recherches, résultats de fouilles archéologiques, comptes-rendus bibliographiques, discours, etc.)

L’Annuaire de la Société d’émulation de la Vendée (1854-1990) a en outre fait l’objet d’un dépouillement systématique de ses articles."

Le L@boratoire des internautes des Archives de la Vendée

     Les Archives départementales de la Vendée viennent de mettre en place un blog en complément de leur fameux site web bien connu.

     Ce L@boratoire des internautes,  plate-forme collaborative de ce service , permet de réagir sur l’actualité, les questions ou les documents proposés, d’annoter les contenus et de se les approprier, précise l'annonce faite lors de l'ouverture du blog
         
       A parcourir dans le détail !