dimanche 15 juillet 2012

N. W. KOBELKOFF est-il venu en Vendée ?

D'après Wikipedia et diverses sources sur internet, Nikolaï Vasilievitch KOBELKOFF, quatorzième enfant d'une famille normale, est né sans bras ni jambes à Wosshesensk (Sibérie, Russie asiatique) le 22 juillet 1851 et est décédé à Vienne en janvier 1933.
 De tous ses membres, il n'avait qu'un moignon qu'il utilisa avec dextérité et se montra comme attraction foraine ou auprès de l'aristocratie. Il était surnommé le « torse vivant ».
En 1900, il produit un court-métrage muet, " Kobelkoff, le torse humain " - visible sur YouTube : www.youtube.com/watch?v=L1A_Yln13D8 - qui permet de voir le phénomène en train de faire des tours, à savoir soulever des haltères, tirer au pistolet ou remonter une montre. 
Il parlait plusieurs langues et il fut dirigeant d'un cinéma, ce qui lui amena pas mal d'argent. Il fut propriétaire de nombreux manèges d'un parc d'attractions à Vienne. 
Il se maria à Vienne en 1875 avec Anne WILBERT et donna à sa femme onze enfants, tous normaux. Il mourut en janvier 1933 à son domicile de Vienne où il est enterré. 
Ses effets de spectacle sont conservés au Wienner Circus & Clownmuseum à Vienne.







Stéphane Pajot, dans " Nantes étonnantes. Faits et visages oubliés d'un siècle insolite " publié aux Editions D'Orbestier en 2000, nous apprend que KOBELKOFF se produisit à Nantes à une date peut-être précisée dans l'ouvrage que je n'ai pas lu. Mais est-il venu également en Vendée ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire