mardi 28 avril 2015

Emile Valentin CARDINAL (1883-1958), artiste peintre parisien natif de Vendée


     La  naissance d'Emile Valentin CARDINAL, eut lieu à La Châtaigneraie (Vendée) le 25 avril 1883, rue Croix du Tour, dans la maison de son oncle, le menuisier Pierre AUTIN, l'époux de Bathilde Aimée Marie AUGER, sœur aînée de sa mère, Marie Louise Blanche AUGER, alors âgée de 24 ans, sans profession, domiciliée au Havre (Seine-Inférieure).
     La déclaration de naissance faite le lendemain (vue 6/015) par Pierre AUTIN précise que l'enfant est le fils légitime d'un artiste peintre, Joseph Gustave CARDINAL, âgé de 50 ans lorsqu'il est décédé au Havre.
     On trouve comme témoins à l'acte de naissance et qui signent le registre avec Pierre AUTIN ; Pierre GROLLEAU; oncle de l'enfant, 58 ans, journalier, et Firmin GROLLEAU, cousin de l'enfant, cafetier, demeurant tous deux à La Châtaigneraie.

     Joseph Gustave CARDINAL et Marie Louise Blanche AUGER s'étaient mariés au Havre le 28 novembre 1877 (4E08875, vue 238/305) après avoir signé le même jour un contrat de mariage reçu pat Mr Ruffin, notaire au Havre.
     J. G. CARDINAL, était déjà artiste peintre et demeurait au Havre, 95 boulevard de Strasbourg. Il était né à Paris, XIIe, le 31.2.1832, de Jean François CARDINAL, décédé au Havre le 20.1.1874, et de Cécile RENAULT, décédée au même lieu le 26.3.1872. J. G. CARDINAL s'était marié en premières noces, le 4.8.1864 au Havre, avec Clara Aimée Louise DAMSIN (décédée au Havre le 27.9.1875).
     M. L. B. AUGER, alors femme de chambre au Havre, demeurait 4 rue Jeanne Hachette. Elle était née à La Châtaigneraie le 19.11.1859 (vue 60/201), du mariage de François AUGER, menuisier, (né vers 1819 à St Pierre du Chemin - Vendée - et décédé à La Châtaigneraie le  12.2.1875) avec Esther CARRE, tailleuse, (née vers 1824-1826 à La Châtaigneraie et décédée après 1877), mariage publié à St Pierre du Chemin, le 10.1.1846 (vue 38/156).


Signatures de J.G. CARDINAL, de M. L. AUGER et de leurs témoins sur leur acte de mariage


     Emile Valentin CARDINAL, comme son père, deviendra artiste peintre. Installé à Paris dès 1933, il y décédera le 26 octobre 1958.

     Le Bénézit dit de lui qu'il exposa de 1920 à 1932 aux Indépendants et au Salon de la Nationale.


Tableau d'Emile Valentin CARDINAL (1947). Collection particulière.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire